lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2008

Chroniques de l'Ane 2- L'Europe de la scission

 "La pluie aidant, j'étais ce matin d'assez méchante humeur. Je m'en suis ouvert à mon âne qui me marchait sur les talons en cherchant à me voler un croûton dans la poche de mon ciré."6145dd6eef4697b903bcf28898c44bc4.jpg

"Tu comprends mon cher Toto, j'en ai assez de nos leaders du PS qui n'arrêtent pas de se tirer des balles dans les pieds. Nous sommes aujourd'hui dans une triste situation où personne n'écoute plus personne. Pour le militant que je suis ce sont des circonstances bien déprimantes. Au moment même ou Sarko apparaît sous son vrai jour et donne aux gens le spectacle choquant d'une politique personnelle et brouillonne, nous autres au PS nous arrivons à le surpasser en exposant sans arrêt nos querelles. Surtout au sujet de l'Europe."

"Moi je me dis qu'il ne faut pas trente six chefs dans une armée. Tu vois Toto, nous nous entendons bien tous les deux parce qu'il n'y en a qu'un qui décide. Si je te donne une tape sur le museau, tu apprends vite qu'il est interdit à un âne de marcher sur les pieds de son maître. Nos ténors socialistes eux,  n'ont ni Dieu ni Maître. Ils devraient quand même se demander qui les a faits Rois. "

"Fabius, Emmanuelli, Mélanchon et les autres veulent nous faire croire que pour être de gauche il faut être hostile au Traité de Lisbonne. Cette affaire a pourtant été tranchée par les militants...On aimerait bien croire que les LCR, les Communistes et les Verts, y compris l'inénarrable éleveur de chèvres moustachu sont la vraie Gauche. La vraie Gauche devrait être contre le nucléaire et contre l'enfouissement des déchets, contre les OGM et contre les pesticides, contre l'agriculture intensive et contre la vie chère, contre le pétrole, contre les voitures et contre les routes. Je me demande si tout ce monde là n'aurait pas été en leur temps, contre les métiers à tisser, contre l'électricité et contre les chemins de fer. Au nom du principe de précaution, Christophe Collomb n'aurait pas découvert l'Amérique et les Américains n'auraient pas débarqué sur la lune."

"Et au nom du même principe, avec le renfort de Saint Aignan , Villiers et Le Pen, nous devons être contre l'Europe, qui représente la plus sourde et la plus mystérieuse des menaces. Ainsi à Gauche nous serions devenus  les Grands Conservateurs de l'échiquier politique national et international et nous aurions peur de tout ?"

"Alors écoute bien Toto, ce que je vais dire. Il est temps de redistribuer les cartes et de trier les bons des méchants. Moi je demande tout net que les chèvres gauchistes aillent rejoindre le troupeau de Besancenot et de Bové  et laissent le Parti Socialiste vivre sa vie de parti social-démocrate qu'il n'a jamais cessé d'être depuis le Congrès de Tours.Quand chacun aura trouvé sa place, on pourra toujours faire des accords de gouvernement."

"Je ne sais pas si mon âne a tout compris de mon discours, mais il stoppa et prit résolument la pause contre mon gré. Je l'ai alors vu respirer très fort et gonfler sa forte poitrine dans un merveilleux effort, pour me sortir in fine, un braiement considérable qu'on a du entendre jusqu'au village de l'église. Les ânes du voisinage lui répondirent en écho et les chiens se mirent à aboyer"

 

 

 

 

 

L'Europe de la scission.doc