lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2013

Changement de temps


françois hollande,bernard cazeneuve,estoup,tapie,ubs france

 Kandinsky Un sentier de Bohême en automne

 

 

En cette fin de semaine j’oublie moins que jamais ma dévotion à Saint François de Tulle dont je suis le bedeau attitré. Les temps changent. Avec la météo pourrie  s’estompent également les derniers ruissellements du Hollande « bashing ». Le Corrézien a eu bien raison d’opposer depuis son élection sa sagesse et son entêtement à l’impatience des média et aux quolibets de ses adversaires. Il a même dû calmer certains de ses amis  de leurs excès de fébrilité militante. Comme je l’ai appris dans ma jeunesse en affrontant des forces 7 ou 8 dans le nez à trois heures du matin sur mon voilier, il faut se persuader sur le pont  que les coups de vent ont une fin et qu’après eux reviennent  les brises légères et porteuses. Pour le Président le signe annonciateur est un coup d’arrêt dans les sondages. Comme le titrent les journalistes, une embellie semble enrayer  la chute vertigineuse, le décrochage abyssal de la cote de popularité du Président. On est toujours plus prolixe dans le négatif que dans le positif. Cela semble plaire infiniment à nos concitoyens.

 

Mais ce ne sont pas ces enquêtes d’opinion qui me réjouissent, ce sont d’autres investigations. La dernière date d’hier soir avec la mise en examen de la filiale UBS France, pour pratiques frauduleuses qui proposaient aux gens riches de faire de la dissimulation fiscale au détriment de l’Etat français. Notre justice se réveille ! Ces faits remontent à une dizaine d’années, ils ont pu se déployer, Cahuzac en tête, sur notre territoire sans que nul ne soit inquiété. Les temps changent vraiment. Le ciel s’éclaircit. Au même moment, voilà que se trouve mis en examen un ancien Président de Tribunal, un vénérable de 86 ans Pierre Estoup. Je n’en reviens pas ! Dans les années Sarkozy le même homme, bien sous tous rapports, était choisi par notre administration,  avec deux autres grands bourgeois bien établis, pour régler un litige avec Bernard Tapie. Jusqu’à présent on répétait partout que c’était la meilleure solution car on faisait économiser du temps et de l’argent à l’Etat. C’était la parole de l’excellente Madame Lagarde, qui n’a pas une tête à être copine avec Tapie ! Et voilà qu’aujourd’hui ce Pierre Estoup est inculpé d’escroquerie en bande organisée !

 

Ces deux dossiers  ont une autre signification sociale que les mises en examen des petits apparatchiks socialistes qui en comparaison sont des vrais gagne petit, sauf peut-être pour le bandit corse de la région PACA. La presse de droite a tout fait pour en faire le  pendant d’équilibre droite-gauche pour finir avec un "tous pourris", et vive la belle Marine. Pas de chance, même elle se prend les pieds dans le tapis , se casse le fessier dans sa piscine et peut-être aussi un peu dans sa molle opposition au mariage gay. On sent une grosse déconfiture à droite avec pour décor ultime les avatars de la primaire pour la mairie de Paris.

 

Mes camarades militants du PS doivent se rendre compte que la lutte contre l’évasion fiscale et contre les entourloupes d’Etat est aujourd'hui devenue une réalité et les preuves que la société peut changer, même si  ça demande du temps et beaucoup de confiance. Remarquons au passage que notre excellent Bernard Cazeneuve devenu ministre du budget ne manquera pas ses cibles quand elles passeront à portée de ses fonctions, en particulier celles de l’affaire Karachi. J'en vois pour confirmation , même si notre ministre  n’y est bien sûr pour rien,  que Ziad Takiedine est remis en prison depuis hier. Copé était quand même un grand ami de cet homme aux allures d'aventurier-truand, puisqu'on l'a vu nager dans les eaux troubles de sa piscine et de son  yacht.

 

Bien sûr tout ceci est satisfaisant mais ne peut avoir rien de définitif sans un retournement économique pour que les entreprises cessent de se plaindre et investissent à nouveau,  qu’elles arrêtent de spéculer dans la finance pour s’impliquer dans la bagarre industrielle et la compétitivité. Ce n’est qu’ensuite que le chômage cessera d’augmenter et que le pouvoir d’achat s’améliorera. Seulement alors, les Français vivront mieux. Les bonnes mesures ont été initiées au printemps  par le gouvernement. Elles ne peuvent pas avoir d’effet avant l'automne mais elles en auront ! Dans six mois, dans un an !  Saint François prêche pour une social-démocratie sobre, industrieuse et juste. Je suis l’un de ses partisans lucide et déterminé.

Les commentaires sont fermés.