lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2013

Clément Méric

 

 

Cette semaine je ne ferai pas de chronique. Je veux seulement  m’incliner devant la mémoire de ce gamin qui a rencontré la mort  sur un trottoir de notre capitale, le visage  écrabouillé . Clément Méric poursuivait les rêves des justes contre le racisme et pour la démocratie, il a été assommé et assassiné à l’aube

3426711_3_5fef_manifestation-en-hommage-a-clement-meric-le-8_fd84df64f7ff2e6e6f987c89705a0606.jpg

Photo "Le Monde"


tendre  de sa vie. On ne sait pas ce que cette existence aurait apporté aux siens, à ses amis, à son pays. Il aurait pu avoir une femme et des enfants, et faire le don à tous de son imagination, de sa créativité et de ses amours. Une brute, victime de ses propres errements a effacé tout cela d’un coup au visage, un coup chargé de haine et de cruauté. Clément était la civilisation, son meurtrier en est l’ennemi, de ceux-là même qui se chargent d’effacer l’intelligence en frappant, en torturant, en tuant. Je souhaite que ce drame nous serve à tous de leçon en éloignant de nos discours le bruit et la fureur, la haine et le mépris, la violence et les armes.

Les commentaires sont fermés.