lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2014

Alors le cannabis, ça vient ?

 

 


 

canabis,morphine,antisémites

Le buveur d'absinthe de Pablo Picasso


Notre ministre de la santé frappe un grand coup ! La sécu va rembourser un médicament à base d’extrait de cannabis (le Sativex) pour soulager les malades de la sclérose en plaque ! Mais attention l’autorisation prendra effet seulement en 2015 et on prendra bien garde de stocker ces produits dans une armoire en fer, fermée à clé. Quelle prudence ! et ce n’est qu’un extrait du satanique chanvre indien !

L’alcoolique modéré et impassible que je suis, apprécie. Après avoir dopé nos poilus au gros rouge et filmé sous toutes les coutures nos stars du cinéma la cigarette au bec, on peut se tordre de rire devant les simagrées de nos décideurs.  Pourquoi attendre 2015 ?  Si ça fait du bien c’est urgent, si ça fait du mal, il ne faut pas en parler.

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi il est si odieux de fumer du chanvre, de la marijuana, du kif, enfin qu’est-ce que je sais ? C’est un péché culturel, un crime anti-gaulois. Nous qui avons vendu et taxé pendant un siècle les « Gauloises bleues », les « Gitanes », les « Troupes » et les paquets de gris, nous serions aujourd’hui pris de nausée devant une barrette ?  Les enfants des druides, experts  enpotions magiques, et fichtrement  abreuvésà la bière, au cidre, au vin, au calva, à la fine, à l’armagnac, à la prune, à la cerise, et puisque nous y sommes au whisky, au schnaps, à la vodka, au bourbon, au saké, au rhum, au pastis, au gin… ont des vapeurs quand il s’agit d’herbe ?

Pourtant... Toutes  ces boissons sont redoutables pour leurs effets hilarants sur les conducteurs, les violeurs, les agresseurs, les professeurs, les docteurs, les curés et les gendarmes !

On s’est quand même décidés à utiliser la morphine malgré les fumeurs d’opium, qui a fait une entrée fracassante dans les soins palliatifs et on fait tout un cinéma pour du cannabinol ? En attendant bourrons-nous de prozac, de lexomil et d’autres antidépresseurs. C’est toujours un moment de répit pour les rastaquouères qui s’en mettent plein les poches avec les go fast, les kalach et la prohibition au-dessus de tout soupçon !

Je l’avais soupçonné lors du mariage pour tous, je me le confirme avec Dieudonné, notre vieux monde est en train d’exploser. Les mines sont sur le web et les réseaux sociaux, même mon Saint François a l’air d’un gamin pris en faute sur son scooter. Les nouveaux médias ne respectent plus rien, on peut écrire des bétises plein pot, dérailler à plein tube, sans qu’on fasse de différence morale ou politique. Tout individu plaçant la shoah au rang des génocides ordinaires devrait étouffer immédiatement de honte dans la crainte absolue du jugement dernier. Il n’en est plus rien de nos jours, on papote, on chipote, on ergote, et on transgresse les tabous les plus sacrés. L’intelligentsia et nos élites explosent en débris mondialisés.

Je suis incapable d’imaginer par quoi vont être remplacés nos poncifs culturels, académiques et philosophiqes. J’ignore quelles seront les potiches de la pensée qui vont remplacer nos vieilles badernes philosophiques, mais tout d’un coup, moi le vieux mortel dégradé par le temps, je ressens le vertige du sol qui se dérobe et de l’air qui se raréfie. Quand je pense que certains vieillards de mon âge vont jusqu’à draguer des ladys séniles sur Meetic ! Décidemment ce n’est pas le réchauffement du climat qui nous menace mais bien le retournement total de la pensée, comme on faisait autrefois pour tanner les peaux de lapin.

Les commentaires sont fermés.