lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2010

Hippolyte Mars (1870-1959)

Monument_aux_morts_d'Equeurdreville.jpegHippolyte Mars (1870-1959)

 

 

Son nom le prédestinait à l’olympe de la presqu’île. Né d’un père pêcheur terre-neuvas en 1870, il devient apprenti ajusteur à 12 ans, puis ouvrier à l’arsenal.  Hippolyte Mars est un vrai produit du terroir. Syndicaliste et homme de gauche il fut constamment réélu maire socialiste d’Equeurdreville-Hainneville de 1908 à 1959 et demeura un bel exemple de fidélité à ses idées et à ses électeurs.

 

Cela suffirait à justifier  notre admiration, mais on dit aussi que notre camarade Hippolyte fut un amateur d’art avisé, autant dire un poète. Il fit don de ses collections  à sa ville. Je dois dire que cet aspect de sa personnalité me le rend encore plus sympathique, en témoignant de sa sensibilité et de son enracinement dans le populaire.

 

Mais ceci n’est rien à côté du monument aux morts qu’il finit par imposer dans sa commune. Lors de la première grande guerre 14-18, il y eut  1.357.000 tués ou disparus en France, soit dix pour cent de la population active.  Hippolyte a vécu la boucherie à la fleur de l’âge, des centaines de milliers de famille ont été endeuillées ou plongées dans la misère. Quand nos écolos nous parlent de l’érosion de la biodiversité, on  peut dire que la France a subi à cette occasion une effroyable hémorragie génétique.

 

Dans les dix années qui suivirent,  la plupart des communes érigèrent d’affreux monuments à la gloire de nos héros malgré eux, associant sans états d’âme le sacrifice mélodramatique à l’hypocrisie sociale et politique, qui nous menèrent tout droit à la lâcheté et la veulerie du Maréchal, vingt ans plus tard.

 

Hippolyte ne l’entendit pas de cette oreille, il imposa finalement en 1932, un monument féministe et pacifiste réalisé par Emilie Rolez, professeur à l'Ecole des Beaux Arts de Cherbourg, portant cette forte maxime :

« Que maudite soit la guerre »

 

Aujourd’hui on ne parle pas beaucoup d’Hippolyte Mars et encore moins de son édifiant monument. Ce qu’on peut regretter, car nous ne devons pas oublier qu’à gauche aussi nous avons nos héros. Les hommes du passé ont donné de l’épaisseur à notre avenir, Hippolyte incarne l’entêtement, l’autonomie de pensée, l’originalité. C’était un homme du peuple, fidèle à ses idées et  clairement déterminé, qui peut encore servir d’exemple à plus d’un.

 

La prochaine fois qu’on nous le demandera, avant de voter contre l’Europe, allons donc faire le tour du monument aux morts d’Equeurdreville. Je dis ça pour les gauchistes qui seraient tentés de se refaire une santé politique en enfourchant les vieux chevaux de bataille du national-populisme.