lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2014

Gaza

 

gaza,israël,palestine

 

Raphaël - Portrait de madame  Elisabetta Gonzaga

 

Je ne veux entendre que les pleurs des enfants qu’on abat. Je ne veux entendre que les cris des femmes qu’on déchire. Je ne veux entendre que la haine des hommes qu’on enchaîne. Je ne veux entendre que l’horreur de la prison qu’on pilonne et qu’on brûle.

 

Israël, homme-dieu,  pèlerin de l’enfer, tu es sorti mutilé des fours et des camps, une lourde pierre à la place du cœur, l’œil sur la mitraille, la main sur la bombe. Gonflé d’orgueil et d’oubli, aveuglé par ta rage devant l’innommable, tu es certain aujourd’hui que ta victoire au canon va te délivrer du mal pour les siècles futurs !  Quand sortiras-tu enfin de cette erreur tragique  qui ne fait que te précipiter dans les abîmes de la cruauté et de la barbarie ? Tu te construis en réalité un nouvel et ultime exil. Chaque enfant tué est un crime qu’il faudra un jour payer devant l’histoire. Parles-en avec Dieu si tu y  crois encore !

En tuant les enfants de Gaza, tu tues ton propre peuple et tu ajoutes à ton maudit destin une nouvelle malédiction. Les morts d’aujourd’hui préparent tes ennemis de demain. Pour des siècles, les femmes arabes mettront bas  des chiens enragés obsédés par tes tombeaux. Sourd aux récriminations du monde, tu t’enfonces sans faiblir dans l’insondable maelstrom des désastres et des hontes !

Bientôt, il ne restera de la Palestine qu’un maquis d’épines sans eau, sans oiseaux,  sans fleurs, et sans coeur.  Pendant des siècles les hommes feront un détour pour ne pas voir les flancs de tes montagnes rouillés de vos sangs juifs et arabes mêlés, gravis en boucle par des processions de squelettes blanchis jusqu’à la chaux.

Tu étais le peuple des gloires partagées et fécondes, tu deviens la troupe élue de la mort et du désastre ! Les porches des maisons de Dieu s’ouvriront sur le vide et leurs tours démantelées joncheront les collines  en décombres dérisoires. Il n’y aura pas de rémission. Il n’y aura pas de pardon. Pour la fin des fins le silence enveloppera Jérusalem comme un désert maudit,  devenu l’ultime et honteux témoin de la fin des Ecritures !

08/06/2010

Israël, état pirate.

pirates.jpgAttaquer des bateaux dans les eaux internationales est un acte de piraterie. On comprend bien qu'Israël ne pouvait pas accepter le débarquement de l'aide humanitaire à Gaza parce que cet évènement aurait donné au Hamas l'occasion de crier victoire et de le narguer à grands renforts d'emblèmes déployés. Néanmoins l'Etat juif aurait pu attendre pour réagir que la flottille soit entrée dans les eaux territoriales et aurait du se donner tous les moyens d'éviter les violences, les blessés et les morts.

 

Que les Israéliens se livrent à une telle provocation au vu et au su de la communauté internationale en dit long sur l'état d'esprit  de leur gouvernement. On mesure à quel degré d'autisme politique leurs responsables sont parvenus et dans quel mépris ils tiennent les autres pays, y compris leurs propres alliés.

 

Comme je l'ai déjà écrit dans ce blog, le gouvernement israélien est entièrement dominé par l'idée du Grand Israël et par sa volonté de victoire totale sur les Arabes. Faut-il encore répéter qu'une victoire obtenue dans ces lamentables conditions ne produira que du malheur et de la haine. Les Israéliens s'enfoncent irrémédiablement dans la guerre ethnique et religieuse.

12:21 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : israël, gaza, palestine | |  Imprimer