lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2010

ELOGE DES VOLEURS DE POULES

romanichels2.jpgDans notre pays on les appelle les bimblots, sans doute à cause de leur manie de vendre par les maisons toutes sortes d'attrape-nigaud. De manière plus générale on parle de bohémiens dans les livres, ou de romanichels dans les roulottes, de zingaros chez les macaronis, de tziganes en concert, de gypsi en danseuses de flamenco et de gitans pour les  gibiers de prison. Cette abondance de mots nous dit bien qu'entre rêve et réalité, ces nomades nourrissent notre imaginaire, de notre besoin d'exotisme à la détestation. Ils sont de magnifiques boucs-émissaires.

 

Notre foutu Président  a réussi à nous faire croire que  le rêve était mort et que l'humanité était tarie pour des siècles et des siècles. Avec lui, toutes les femmes sont devenues des mannequins et la vraie musique ne peut se jouer que dans les stades. Notre capitale est Neuilly et  l'Elysée est habitée par Al Capone. Dans ce cas de figure, les nomades sont des étrangers et la pauvreté est un grand vice qu'il faut expulser du corps social. A défaut d'enrichir les pauvres on peut encore faire croire aux citoyens qu'on peut les évacuer et les reconduire aux frontières. Il faut bien expliquer au peuple que les vrais  profiteurs sont les pouilleux qui abusent des lois sociales  et font tache dans notre paysage d'affairistes et de boutiquiers. Il faut lâcher les bofs contre les campements de vagabonds.

 

Je ne crois pas que s'acharner sur les galeux rende meilleur. On voit bien à travers l'affaire Bettancourt que la richesse corrompt et que le pouvoir rend fou. Faut-il leur rappeler, à ces étranges chevaliers de la Banque et de la Finance que de surnager dans la marmite populaire comme la graisse dans la soupe aux choux, est un vain exercice et qu'il n'y a pas si longtemps Marie Antoinette  a perdu sa jolie tête à ce jeu de l'injustice et du mépris.

 

La Droite UMP participe au massacre des valeurs républicaines, même si c'est du bout des lèvres. L'épisode des Roms,  infâmant pour le pays tout entier, laissera des traces durables et il va falloir qu'apparaisse dans nos rangs, je veux dire à gauche, un leader capable de cautériser cette veulerie et cette absence d' humanisme. Pour le moment, on ne voit pas la personnalité qui réunisse les qualités morales et l'autorité philosophique nécessaires à cette réparation d'urgence. Après la bimblotterie politique (dans laquelle je range le fameux care), va-t-on enfin voir poindre un horizon lumineux  d'humanité ? Si c'est le cas, il faudra remercier les voleurs de poules. 

10:50 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : roms, humanisme, gauche | |  Imprimer