lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2010

La divine surprise des régionales...

régio2010.jpgIl n'y a que les staliniens et les fonctionnaires pour croire qu'un candidat en vaut un autre. Dans une bonne démocratie les militants devraient humblement prier le meilleur d'entre eux de se présenter aux élections. Chez nous les socialistes, mais c'est la même chose chez les autres, c'est le candidat qui fait le forcing pour recevoir l'investiture. Tous les coups sont permis, les plus forts du moment jouent des coudes et des poings pour faire leur chemin, les plus faibles ou les plus hypocrites donnent des signes évidents de servilité en se retournant sur le dos comme les petits chiens dominés de la meute, tout en se gardant bien de brûler leurs vaisseaux inutilement.

Inscrits : 1066849, votants 548560 (51,42%)

Beauvais (gauche) 296126 (57,15%)

Legrand (droite)222018 (42,85%)

 

Cette comédie est particulièrement évidente dans les scrutins de liste : l'investiture en position éligible vaut élection. Il n'est pas nécessaire de savoir parler du peuple ou au peuple, nul besoin de bosser ou d'être clairvoyant ou qualifié, CV inutile,  juste une photo et encore ! Seul impératif : monter dans le wagon accroché à la bonne locomotive et à la bonne place.

 

J'en connais plusieurs qui sont experts dans notre département, à croire qu'ils ont fait leursarmes dans les gares de triage de la politique. Dans cet exercice, critiqué par tout le monde mais largement usité, les militants de base ne servent à rien et moins on leur en dit,  mieux c'est.


Avec quelques autres je me suis battu vainement pour Yveline Druez dont je pensais qu'elle serait utile à YDRUEZ_WEB_WEB.jpgnotre Cotentin (mais elle l'est déjà) . Malgré ses qualités et ses états de service, elle n'a été soutenue par personne dans le parti, sauf dans notre section à la quasi unanimité. Les femmes auraient pu trouver avec elle, une bonne occasion d'être représentées en tête de cette liste départementale, très largement masculine, et  les anti-cumuls des mandats auraient pu y voir une occasion de renouvellement tout en récusant  un sénateur plein de qualités, mais pas vraiment indispensable dans ce rôle . Je vois aujourd'hui s'exprimer dans quelques messages des vérités qui auraient été bonnes à entendre au moment de la confection du petit train régional. Je prends cela pour des larmes de crocodile et de dépit, aucun de ceux qui protestent aujourd'hui n'a levé le petit doigt au bon moment.


Pour finir j'ai voté bien entendu, pour la liste de la gauche solidaire, rose, verte, rouge, sans vraiment savoir quel était son programme, puisque tout cela est dans la marmite politique de Laurent Beauvais. Heureusement que j'ai confiance dans ses qualités de maître coq pour nous servir les tambouilles à venir. Je persiste à penser malgré tout que,  si notre Président sortant n'a pas rebuté les électeurs, loin de là, Nicolas Sarkozy lui, en a réellement dégoûté un certain nombre. Ce qui explique que pour la première fois la Manche a voté à gauche. L'occasion rêvée sans doute de renouveler nos adhérents  et de moderniser le travail de notre parti. Mais c'est une autre histoire, et je doute vraiment que nous  parvenions à mobiliser les forces nécessaires.

 

 

22:09 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : régionales, manche, ps | |  Imprimer