lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2010

Les rongeurs

souris.jpg« Ronger est un des rares verbes qui puissent se conjuguer par une complète obscurité » Christian Blanc va rembourser ses cigares, plusieurs ministres vont renoncer à cumuler retraites et salaires, et Madame Woerth vient d’offrir sa démission. Quand on fait la lumière, les souris cessent de grignoter. La principale conclusion c’est que les fromages de la République sont bien habités par des rongeurs qui ne supportent pas le grand jour.


Puisque le ministre du budget prétend que ses rapports avec les « Bettancourt » sont parfaitement normaux, quel est le motif qui pousse son épouse à la démission ? La promiscuité des responsables politiques avec les milliardaires suffit à les faire soupçonner. L’argent corrompt et le pouvoir rend fou. Le résultat est une république bananière. Merci messieurs.


En fêtant son élection au Fouquet’s avec ses copains de la jet-set et en prenant des vacances sur le yacht de Bolloré, le petit Nicolas a donné l’exemple de la droite décomplexée. J’aurais préféré qu’il garde des doutes sur son éclatante réussite et en tire quelques raisons de sacrifier à ses devoirs de modestie et d’exemplarité. L’idiot du village avec sa rolleix a popularisé dans un raccourci saisissant, l’état d’esprit du Chef de l’Etat. Il a même fallu inventer un mot qui ressemble à une onomatopée pour le désigner : bling-bling.


Tous les commentaires que j’entends doivent nous rendre prudents et nous incitent à ne pas tout mélanger. Malgré tout, ce qui arrive à nos jeunes champions de football est bien dans la ligne. La chance qu’ils ont de gagner plein d’argent ne les incite pas à la prudence et à la responsabilité. Ils sont sollicités comme des demi-dieux,  à cause du pouvoir qu’ils ont sur la société de consommation. On se les arrache. La télévision les consacre quotidiennement. Ils en perdent la raison.


Je vois bien que face à un tel spectacle, beaucoup de gens se révoltent. Trop c’est trop. Pendant ce temps là on veut faire travailler les vieux et rétrécir les soins sociaux. L’injustice fait mal au ventre. D’accord. Il reste que ce sont les Français qui ont voté pour Sarkozy et qu’ils se passionnent quotidiennement pour la « starac ». On a le gouvernement qu’on mérite. La droite prétend que la gauche n’a pas le monopole de la morale. Alors, qu’elle le prouve. Comment s’étonner que de la cave au grenier des rongeurs soient aux aguets, convoitant les prébendes ou les miettes ? Fini l’esprit de la République de nos anciens hussards de l’école publique. Aujourd’hui c’est « pas vu pas pris », un des principes forts des caïds immatures….