lalettreducotentin

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2012

Le mariage de Nursel et d'Antoine

 

Mariage N et A 4_WEB.jpg

Photo de Marie-O


Je sais qu'il y a des vents mauvais qui balaient la France électorale, les vents aigres de la xénophobie et du repli sur soi qui rendent le pays violent et agressif. Je l'ai déjà dit dans mes dernières chroniques. Par bonheur, ce dernier dimanche était l'occasion des noces de Nursel, belle jeune femme venue d'Orient, et d'Antoine, mon neveu, ultime rejeton gallo-romain, portant tout le poids généalogique d'un Normand authentique.

Au moyen-âge, Antoine en Croisé aurait pu couper les têtes des ancêtres de sa dulcinée au détour d'un siège à Antioche ou ailleurs. Aujourd'hui ils se glorifient d'amour et de paix. En voyant les deux familles se réunir pour le meilleur de notre civilisation humaine, j'étais ému aux larmes. Je   souhaite beaucoup de bonheur et beaucoup de bébés à ce couple de la beauté et de la modernité, qui comme des millions d'autres, est porteur de l'avenir de notre monde.

J'ai vécu le jour de leur mariage comme une revanche, face aux fauteurs de guerre et de haines, qui j'espère,  finiront par être balayés de notre nation et remis à la seule place qui leur convient, celle de l'oubli.

12:46 Publié dans Actuelles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : xénophobie | |  Imprimer